Home Canada Fais tes valises Weekly # 4 – Le road trip commence

Fais tes valises Weekly # 4 – Le road trip commence

Ecrit par Valentin 22 mai 2016

Agathe vous le disait dans le dernier Fais tes valises Weekly, nous sommes maintenant Sans Domicile Fixe. Mais avec une maison roulante quand même. C’est maintenant que l’aventure commence !

 

Dimanche – Ottawa

Après vous avoir laissés dimanche, nous avons pris la route. Direction Ottawa, à environ 2 heures de Montréal.

Cette ville a beau être la capitale du Canada, il n’y a que des édifices administratifs, et un cours d’eau à voir. C’est quand même très beau, mais il ne faut pas compter plus d’une journée pour faire le tour. On l’a fait en à peu près 2 heures. On a tout fait à pied : le parlement, le “Château Laurier”, qui est un énorme hôtel juste à côté du parlement, et le Byward Market, un marché couvert dans lequel on trouve surtout de la bouffe, mais venant d’à peu près partout dans le monde. Dans le Byward Market, on voit aussi beaucoup de vendeurs de sirop d’érable, mais c’est un peu plus cher qu’à Montréal.

 

ottawa

ottawa
ottawa

ottawa

ottawa

ottawa

 

Et enfin, avant de partir, on est passés prendre une “queue de castor”, là où elles ont été inventées, chez “Beaver Tails”. Les anglophones les plus perspicaces auront compris que le nom de cette cabane qui vend ces bombes caloriques porte le même nom que ces espèces de chichis ovales qu’on y trouve. C’est vraiment super bon, et on peut choisir d’y mettre à peu près tout dessus. Pour nous, c’était pomme-canelle.

 

queue de castor

queue de castor

 

Ensuite, on a choisi de se rapprocher le plus possible de Toronto avant la nuit, histoire de ne pas arriver trop tard le lendemain matin.

En route, on s’arrête un peu avant notre destination, pour manger un morceau. Premiers paquets d’instant-noodles consommés,  avec une cuisson à l’extérieur de la voiture sur le réchaud, il faisait moins de 5°C, avec un vent pas trop sympathique. On s’est gelé les miches. Et après on est reparti pour arriver à quelques kilomètres de Toronto, à l’endroit où nous allons dormir.

Rendez-vous donc sur le parking d’un Walmart 😀

On se gare, on va se laver les dents et faire un petit pipi, et il est ensuite l’heure d’aller au lit. Pas très rassurés au départ, on finit par s’endormir.

 

Lundi – Toronto

Réveillés par l’agréable voix d’une putain de mouette, on se prépare tout doucement, et on se dirige vers notre attraction du jour, Toronto.

On a réussi à se garer dans un quartier résidentiel gratuitement, alors que le centre de Toronto est en général hyper cher (minimum 3$ l’heure). On commence par visiter ce petit quartier de Rosedale, pour prendre des photos de quelques superbes maisons qu’on ne pourra jamais s’offrir.

 

toronto

toronto

toronto

 

Ensuite on descend vers le lac Ontario, pour aller à la rencontre du “Vieux” Toronto, qui n’est pas non plus hyper vieux, mais on voit quand même que le style des bâtiments est un peu moins moderne que le reste de la ville.

Et puis en allant un peu vers l’Est, on trouve le “Distillery District” dont on avait tant entendu parler. Et là, pour le coup, c’était “vieux”. On voit vraiment que l’endroit était un ancien quartier. Mais c’est par contre super beau et mignon !

 

toronto
toronto

 

Et enfin, passage oblige par le centre, en longeant la Yonge Street vers le Nord, qui nous fait passer par les plus modernes buildings de la ville. On y aperçoit aussi la CN Tower, qui est la marque de fabrique de Toronto. Bon, c’est juste une grande antenne de télétransmission, on a la même à Villeneuve d’Ascq quoi… :p

 

On arrive ensuite sur la place de l’Hôtel de ville, qui arbore une jolie écriture de “TORONTO”, un peu comme le signe “I Amsterdam”. L’hôtel de ville en lui même est aussi sympa, formé de 2 arcs de cercle face à face, le tout sur des dizaines d’étages.

 

toronto

toronto

toronto

 

Bon, et avant de rentrer à la voiture, on est allés très vite fait dans le centre Eaton, un grand centre commercial. Avec un Sephora pour moi, et un Apple Store pour Agathe. Ou l’inverse, j’sais plus.

 

toronto

toronto

toronto

toronto
toronto

toronto

 

Finalement, retour à la voiture en milieu d’aprem. Les chutes du Niagara sont à 1h30 de route, on se dit que ça ne coûte rien de s’avancer un peu.

Pile à mi-chemin, entre Toronto et Niagara Falls, on s’est arrêté dans la ville de Hamilton, où il n’y a pas forcément grand chose à faire, à part un superbe parc en bordure du lac. Un grand bol d’air frais après 2 grandes villes, avec une vue magnifique, et de l’eau à perte de vue. (Ouais, c’est un très grand lac)

On continue ensuite notre route en direction des chutes, avec en tête l’idée de les voir de nuit. L’endroit était quasiment désert quand on est arrivés (l’obscurité donnant pas mal l’impression qu’il y avait moins de monde). Les chutes étaient éclairées, ça rendait pas mal, c’est à faire ! La quantité d’eau qui est déversée est incroyable, impressionnante, ou tout autre mot pour exagérer l’amplification. Agathe n’est pas tant impressionnée que ça, et se dit que ça doit être plus surprenant de jour. C’est de toute façon prévu de les voir le lendemain matin.

Par contre, une ville a été installée à moins de 100 mètres de là, ça enlève tout le côté “nature”. C’est vrai que ça doit être encore plus “wouahou” sans rien autour, mais ça ne nous a pas gêné finalement. Dans la ville, on peut trouver un casino, et des dizaines d’hôtels et restaurants… Un mini mini Las Vegas, en gros.

 

niagara falls

niagara falls

niagara

niagara

 

En attendant, direction un Walmart à une quinzaine de kilomètres de là, pour y passer la nuit. Beaucoup plus rassurés que la nuit d’avant, j’ai personnellement dormi comme un bébé 🙂

 

Mardi – Les chutes du Niagara et Niagara-on-the-lake

Réveil 7h pour profiter des chutes le jour, et surtout sans les cars de touristes.
Arrivée vers 7h45, et l’endroit était encore plus désert que la veille au soir ! Les parking n’étaient pas encore ouverts, et l’entrée était donc gratuite. Double récompense : Gratuit, et désert !

Comme le pensait Agathe la veille, les chutes sont encore plus impressionnantes de jour, car on peut voir le fleuve Niagara d’où arrive toute l’eau. C’était vraiment le pied 🙂

niagara falls

niagara falls

Direction un Tim Hortons pour se poser un peu, et pour commencer à écrire ce magnifique article, avant les centaines kilomètres de route qu’on devra parcourir.
Ensuite, on s’est rendus un peu plus au Nord, à Niagara-on-the-lake, qui est une ville très résidentielle et un peu touristique, en bordure du lac Ontario. De la berge, on peut y voir Old Fort Niagara, aux USA. Plein de superbes maisons, qu’on ne pourra jamais acheter non plus 🙁 Plus d’infos sur cette ville dans un article rien que pour elle !

 

niagara on the lake

niagara on the lake
niagara on the lake

niagara on the lake

niagara on the lake

niagara on the lake
niagara on the lake

niagara on the lake

 

Après ça, on s’est dirigés vers les postes de frontière. On avait un peu peur de se faire fouiller et retourner toute la voiture, avec le lit à l’arrière, les fringues qui pendaient et nos accents hyper approximatifs. Finalement, juste un contrôle des passeports, une photo de nos faces, un relevé de nos empreintes digitales, le tout en moins d’un quart d’heure.

Bien soulagés que tout se soit bien passé, on a tracé notre route en direction de Boston, en sachant bien évidemment que les 770 kilomètres ne se feront pas sans étapes. À environ 1/3 de la route, au niveau de la ville d’Auburn, juste avant Syracuse, on s’est garés sur le parking d’un Walmart (encore et toujours), pour y passer la nuit.

 

Mercredi – Syracuse, Albany, et pas mal de route

Réveil tranquille, en face de canards qui étaient de l’autre côté de la clôture du Walmart. Heureusement, ceux là n’ont pas crié à la mort pendant la nuit.

On prend ensuite la route vers l’est, toujours dans le but d’arriver vers Boston. N’étant pas loin de Syracuse, et en faisant quelques recherches, on a vu qu’il y avait une grande université américaine, assez typique.
Et en effet, ça ne pouvait pas être plus typique ! Des grands bâtiments reliés par des petits chemins, des maisons de fraternités avec des lettres grecques sur la devanture, et des restes de la soirée de la veille au sol (dont des gobelets, des écritures au sol, et un canapé brûlé. Sacrée soirée !)

 

Syracuse

Syracuse
Syracuse

Syracuse

Syracuse

Syracuse

Syracuse

Syracuse

Syracuse

Syracuse

 

Après ça, on continue notre bonhomme de chemin, jusqu’à arriver aux alentours de 12h45, avec une fringale qui s’installe. Sur le bord de la route, on voit une “Parking area”. Parfait !
Personne d’autre que nous pendant tout le temps du repas, un soleil radieux, une table de camping. On ne pouvait rêver mieux.

On reprend ensuite la route, et on finit par s’arrêter au niveau de la ville d’Albany, capitale de l’état de New York. On voulait se poser un peu, car on a quand même pas mal roulé depuis le début de la journée. Et bien que les routes soient bordées de maisons typiques et de super paysages, on commençait à fatiguer.

 

on the road

 

Rendez-vous dans un McDonalds, faute de Tim Hortons, pour continuer à vous faire rêver.

On s’arrête donc d’avancer pour aujourd’hui, un peu après Albany, au croisement des états de New York, du Vermont et du Massachusetts.

Jeudi

On continue la route et on rentre dans le Massachusetts. Le premier tiers ouest de l’état est une région appelée “Berkshire”, réputée pour des paysages magnifiques. Et y’a pas à dire, c’est vraiment top !
Entre les maisons/ranchs encore une fois typiques, les routes de forêt, et celles en bord de rivière, le trajet est passé tout seul !

 

Erving state forest

Erving state forest

Erving state forest

Erving state forest

Erving state forest

Erving state forest

 

Le temps commençait à se couvrir un peu, mais la prochaine étape était l’ascension du Mont Greylock, qui est le point le plus haut du Massachusetts.


Erving state forest

Erving state forest

 

La montée du mont se fait majoritairement en voiture, et il y a des voies de garage aux endroits de début de randonnée. Nous en avons fait une, d’environ 2 kilomètres, qui promettait 2 jolis points de vues.

 

Erving state forest

Erving state forest
Erving state forest

Erving state forest

Erving state forest

Erving state forest

 

À ce moment là, on était pas encore tombés sur les “points de vue”, mais la trace d’ours est elle bien visible ! Après avoir vu ça, Agathe n’a jamais fait une rando aussi rapidement.

Finalement, les points de vues sont arrivés, et on peut dire que ça valait coup de risquer de voir un ours :p

 

Erving state forest

Erving state forest

 

En fin de journée, et à environ 130 km de Boston, nous nous sommes arrêtés dans la forêt d’État d’Erving, et plus particulièrement dans le camping de cette forêt. Il faut vraiment connaître, parce qu’il n’y a pas particulièrement d’indication, et le camping est quasiment invisible.

On a donc pu prendre notre première douche du roadtrip. Après 5 jours, ça va ! Entre deux, on se lavait au lavabo ou avec des lingettes pour bébé dès qu’on pouvait, quand même 🙂

(Les 4 photos ci-dessous sont bien celles du camping ^^ Ça montre à quel point il est discret)

 

Erving state forest

Erving state forest
Erving state forest

Erving state forest

 

Vendredi – L’arrivée à Boston

Départ vers 11h du camping, après avoir profité des commodités d’hygiène top niveau (lavage de cheveux, rasage, rangement complet de la voiture, remplissage des bidons d’eau, …), direction Boston. Et cette journée aura été la bonne pour y arriver 🙂

Un peu avant Boston, on s’est posée dans un McDo, afin de manger un bout, et regarder sur internet si ça valait le coup de passer à Salem, ville emblématique des sorcières. Finalement, le détour n’en valait pas tant que ça la peine, donc on a décidé de squeezer cette étape.

Et donc, après quelques petits bouchons, on est arrivés dans notre première grande ville américaine, Boston !

Je ne savais pas vraiment à quoi ça ressemblait, et j’avais envie de la découvrir, mais je dois dire que j’ai été surpris, en bien, par cette ville.

Elle n’est pas gigantesque, comme pourrait l’être New York par exemple, car tout ou presque peut se faire à pied. Les quartiers résidentiels (dans lesquels nous étions garés d’ailleurs) sont super sympas, les maisons sont carrément stylées, et à part au volant, les gens sont cools ! (Boston est le plus haut rapport “nombre de klaxons entendus” par kilomètre parcouru, et aussi le plus bas rapport de nombre de clignotants mis par virages effectués. Mais sortis de leur voiture, ils sont normaux :p)

Il y a un mélange d’ancien et de moderne, de grand et de petit, qui fait qu’on se sent plutôt bien dans la ville. Cet aspect “grande ville à taille humaine” m’a un peu fait penser à Montréal, avec un poil plus de circulation.

Le vendredi, vu qu’on s’est garés vers 17h, on s’est juste baladés rapidement pas trop loin, dans les quartiers résidentiels de Back Bay et South End.

 

boston

boston

boston
boston

boston

 

Avant de rentrer à la voiture, on est allés se manger un morceau, et boire un verre…. SANS alcool ! Ah bah oui, aux USA, ils ne rigolent pas avec ça, et si tu n’es pas en mesure de présenter une carte d’identité américaine ou un passeport prouvant que tu as plus de 21 ans, et bien on ne te sert pas d’alcool. Une carte d’identité ou un permis français n’est pas accepté. On le saura pour la prochaine fois :p

boston

 

Après s’être bien remplis la panse, on est retournés à la voiture pour passer la nuit. Étonnement, on a eu moins de bruit sur les parkings de Walmart que dans le quartier résidentiel de Boston..

Samedi – À l’assaut de Boston !

Après une bonne nuit, on a commencé à parcourir cette ville. C’est une des premières villes des Etats-Unis et elle est donc remplie d’histoire, principalement sur l’arrivée des colons, l’indépendance des USA et le combat américain contre la discrimination raciale.

Des circuits sont faits dans Boston afin de parcourir les lieux importants de l’histoire de la ville. On a donc fait le “Black Heritage Trail”, et le “Freedom Trail”, avec plein de monuments, surtout sur l’indépendance, avec Georges Washington, des cimetières de guerre, et d’autres bâtiments comme l’ancien Hôtel de ville.

boston

boston

boston

boston

tour clarendon Boston

En fin de journée, nous sommes passés par la “Bibliothèque publique de la ville de Boston construite par les gens et dédiée à l’amélioration de l’apprentissage” (j’ai traduit mot à mot ce qui est écrit sur la devanture).

Elle est énorme ! Et on dirait que c’est la dedans qu’a été tournée la pub pour les cahiers Oxford. Ou alors c’est juste que toutes les bibliothèques se ressemblent. Mais n’empêche que c’est hyper cliché !

boston

boston

Après avoir étudié un peu à la bibliothèque, on était prêts pour aller à Harvard, plus vieille université des Etats-Unis. Je pense que vous en avez déjà entendu parler.

boston

boston

boston

Dans la cour centrale, une scène était en train d’être installée, avec des centaines de chaises en face. Vous savez ce que ça veut dire. Nan, c’était pas un concert de Dany Brillant, mais bien la préparation de la remise des diplômes d’Harvard !
En effet, après quelques recherches, on a vu qu’elle avait lieu mardi ! À 3 jours près, on aurait été présents :p

Dimanche – Repos

Après une semaine hyper concentrée, on se pose un peu, histoire de digérer tout ça. Direction le Starbucks, pour finaliser ce magnifique article !

Et la semaine prochaine ?

Dès ce soir ou demain, on prendra la route en direction de New York, avec un arrêt dans l’État de Rhodes Island. Avec un peu de chance, on sera à New York samedi prochain, histoire d’y fêter mon anniversaire. Agathe vous racontera tout ça dans le prochain numéro !

0 Partages
5 commentaires
0

Vous aimerez aussi

5 commentaires

BERNADETTE MARTIN 22 mai 2016 à 21 h 47 min

Belles étapes bien remplies de belles choses a voir….
tiens tiens..un arbre a chaussures, je connaissais un arbre a épingles…
Comment ça Salem n’en vaut pas le détour?? n’y a t-il donc plus de sorcières??
Petit écureuil bien camouflé mais repéré quand même !
Magnifique cette biblio ….
j’adore ces résumés, bien détaillés au final, on en ” prend plein les yeux”

Répondre
Valentin
Valentin 23 mai 2016 à 16 h 10 min

Si bien sûr qu’il y a encore des sorcières ! Mais disons que ce qu’il y a à Salem ne valait pas le détour. C’est mieux de voir les sorcières en vrai que des hommages :p

Répondre
Jeannette 22 mai 2016 à 22 h 20 min

Comme chaque semaine, un article riche en explication et de très belles photos … merci Agathe 😉 et Valou bien sûr
Vivement semaine prochaine pour vous relire, gros bisous à vous 2

Répondre
Flo 24 mai 2016 à 11 h 01 min

Bien sûr que vous pouvez boire de l’alcool aux US ! Une CNI devrait passer dans quasiment tous les bars et boîtes. Seuls les videurs un peu zélés vous refuseront l’accès

Répondre
Valentin
Valentin 1 juin 2016 à 1 h 07 min

Cool, ça nous rassure, on préfère laisser le passport au chaud en lieu sûr ^^

Répondre

Nous laisser un petit mot !